Le gouvernement a tenu le 16 novembre un comité interministériel du handicap (CIH) à Matignon, devant aboutir à des annonces en faveur des droits des personnes handicapées.

Le CIH a dressé un bilan des actions mises en place dans les domaines suivants, en y ajoutant de nouvelles perspectives :

Investir sur les jeunes générations en situation de handicap par :

– Un accompagnement au diagnostic du handicap dès le plus jeune âge
– La formation des enseignants à compter de la rentrée 2021, pour favoriser une école inclusive
– Le maintien de la plateforme Cap Ecole Inclusive
– L’amélioration de l’accès à l’enseignement supérieur via Parcoursup pour les étudiant.es en situation de handicap, afin de favoriser leurs conditions d’accueil
– Une meilleure prise en compte des besoins spécifiques des étudiant.es avec l’ouverture d’un droit à réexamen pour un accès aux masters

Simplifier les démarches et renforcer le pouvoir d’agir :

Des actions ont été mises en place pour la facilitation de l’accès aux droits :
– L’attribution à vie de la RQTH en cas de handicap irréversible depuis le 1er janvier 2020.
– La co-construction avec les départements de la feuille de route « MDPH 2022 » lancée le 15 octobre 2020.
– Le lancement de la plateforme numérique nationale « Mon parcours handicap »

Concernant l’emploi, deux initiatives sont en cours :
– L’entrée en vigueur de la réforme de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés pour favoriser leur emploi direct.
– La simplification des démarches de recherche d’emploi grâce au rapprochement de Pôle emploi et Cap emploi.

Prolongation de l’aide au recrutement de personnes en situation de handicap dans le cadre du plan France Relance

Le délai initial (28 février 2021) pour bénéficier de l’aide à l’embauches des travailleurs handicapés est prolongé jusqu’au 30 juin 2021. Les entreprises et associations qui embauchent un salarié handicapé, sans limite d’âge, en CDI ou CDD d’au moins trois mois peuvent bénéficier d’une aide jusqu’ à 4 000 €.

Des dispositifs pour les aidants
Le 1er octobre 2020, le « congé proche aidant » est entré en vigueur, avec une indemnisation de trois mois pour concilier vie personnelle et professionnelle.
Depuis le 1er janvier 2020, une défiscalisation et exonération totale de contributions sociales a été mise en place pour le dédommagement « aidant » attaché à la prestation de compensation du handicap. Depuis le 4 novembre 2020, il est possible de le cumuler avec le revenu de solidarité active.

Situation sanitaire
Le CIH souligne que la mise en place de certaines actions a été retardée par la Covid-19, et renouvelle ses engagements non tenus cette année.
Dans le cadre de la crise COVID-19, le numéro vert 0 800 360 360 a été mis en place pour les personnes handicapées et les proches aidants. Ce numéro est gratuit.
Pour favoriser les recrutements des personnes en situation de handicap, le gouvernement a mobilisé, dans le plan de relance, 100 millions d’euros pour les personnes handicapées : 15 millions pour l’emploi accompagné et 85 millions pour des aides à l’embauche de l’ordre de 4.000 euros.

Mais « ce dispositif n’est prévu que jusqu’en février », déplore l’association APF France handicap, demandant l’allongement de cette aide à mesure que la crise s’allonge. « Faute de quoi, elle n’aura qu’un impact limité, voire inexistant », estime-t-elle.

Le dossier de presse