Le 24 septembre, les ministères de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances ou encore de l’Economie, des Finances et de la Relance, ont signé avec les acteurs du secteur du jouet l’édition 2020 de la charte d’engagements volontaires pour une représentation mixte des jouets.

L’objectif est de lutter contre les stéréotypes de genre dès l’enfance par le biais des jouets.

Cette charte avait été signée pour la première fois en 2019. Les parties avaient travaillé à la réalisation d’un guide pratique à destination des professionnels du secteur, qui traite de la conception des produits, des catalogues, mais aussi du rayonnage et de l’organisation des sites marchands. Elles s’étaient également attelées à l’élaboration d’un module de formation à destination des vendeurs, afin de conseiller les acheteurs en fonction de l’âge de l’enfant ou de ses centres d’intérêt, plutôt qu’en fonction de son genre.

La signature de la nouvelle édition de la charte a été l’occasion de l’élargir à de nouveaux acteurs :
– Le commerce coopératif et associé et les sites de vente en ligne, acteurs majeurs sur le marché du jouet, ont choisi de rejoindre cette démarche et de prendre des engagements volontaires pour lutter eux aussi contre les stéréotypes de genre et promouvoir la représentation mixte des jouets.
– Les acteurs de la petite enfance et de l’accompagnement à la parentalité adhèrent également à l’initiative pour sensibiliser et former les professionnels de la petite enfance à ces questions cruciales que sont la mixité et l’égalité femmes-hommes.

Avec la signature de cette nouvelle édition de la charte, les fabricants de jouets, mais aussi les distributeurs et les sites marchands, s’engagent, entre autres, à développer des jouets qui ne véhiculent pas de stéréotypes, à promouvoir de manière large les jeux scientifiques avec la création d’un label « Sciences, Technologie, Ingénierie, Maths » – STIM, à proposer des visuels neutres ou mixtes, à supprimer la catégorisation filles/garçons dans les catalogues ou sur leur site en ligne ainsi qu’à former leurs personnels de vente.

Plusieurs associations s’engagent notamment à lutter contre les discriminations, à mener des campagnes de sensibilisation sur les réseaux sociaux et dans leurs magazines, à organiser des formations et/ou des actions de sensibilisation à destination des professionnels de leur réseau et des familles.

Un point d’étape sur le déploiement de la charte sera organisé en mars 2021.

Découvrez la charte 2020