Le rapport annuel 2019 du Défenseur des droits met en lumière les actions de prévention et de lutte contre les discriminations raciales, syndicales ou encore liées à la situation de handicap ou à la vulnérabilité économique.

Discrimination raciale dans l’accès aux services publics en Outre-Mer
Une enquête conduite met à jour des difficultés dans l’accomplissement de démarches administratives, des discriminations et des tensions sociales

Accès à la formation des personnes en situation de handicap
Le Défenseur des Droits a fait ses recommandations pour la prise en compte des étudiants en situation de handicap (dispositif d’affectation prioritaire): un taux minimum de boursiers par formation, la publication en amont des critères de sélection et l’anonymisation des candidatures

Accès aux soins des personnes en vulnérabilité économique
Une enquête sur l’accès aux soins spécialisés par les bénéficiaires de l’AME, la CMU-C et l’ACS a mis en avant l’importance des discriminations liées à la vulnérabilité économique (1 cabinet sur 10 refuse de les recevoir). Ce constat a conduit également à une décision du défenseur des droits liée à un refus de soins, enjoignant à un cabinet de radiologie de mettre fin aux restrictions applicables aux bénéficiaires de la CMU pour obtenir une consultation

Discriminations syndicales
Le 12ème baromètre sur la perception des discriminations, réalisé avec l’OIT, a mis en lumière l’importance des discriminations syndicales. Le défenseur des droits a alors publié un memento pour que les acteurs de l’entreprise puissent repérer, prouver et corriger les discriminations syndicales.

Sensibilisation aux discriminations
Le défenseur des droits poursuit sa mission de sensibilisation avec, par exemple : la publication d’un guide pour un recrutement sans discrimination, un MOOC « Les discriminations : comprendre pour agir », décision-cadre sur les discriminations liées l’apparence physique…

Pour plus d’informations, découvrez le rapport d’activités