A partir du 4 novembre, 16h16, les femmes travaillent symboliquement gratuitement jusqu’à la fin de l’année

Selon l’agence Eurostat, les Françaises gagneraient en moyenne 15,5% de moins que les hommes; ce qui équivaut à 39 jours travaillés gratuitement dans l’année.

Si la participation des femmes au marché du travail a progressé depuis plusieurs décennies, les inégalités salariales persistent. La journée du 4 novembre en est un symbole.

Selon Elisabeth Moreno , ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances, il faut pour corriger ces inégalités déconstruire les clichés ou les représentations négatives dès le plus jeune âge à l’école, mais aussi après au cours de la vie professionnelle en sensibilisant les recruteurs et les dirigeants d’entreprise.

Elle rappelle qu’en 2018, les femmes ne représentaient que 27% des dirigeants d’entreprise, 30% des créateurs d’entreprise et seulement 12% des créateurs de start-up. La même année, elles étaient 30% à travailler à temps partiel et ce, pas toujours par choix.